Sivut kuvina
PDF
ePub

fue de Thionville. - Prix, papier ordinaire, en feuille, p fr.

Papier fin, 2 fr. - Petit pap. vélin , 6 fr. – Gr. pap. fr.

50 c. vélo , 9

MUSIQUE. : TROIS ROMANCES, mises en Musique par FFRAENZL, avec accompagnement de Pianò ou de Guitarre. Paris, Auguste Leduc et compagnie, éditeurs et marchands de

musique, au grand Magasin, rue de Richelieu, no. 78, près la rue Feydeau. Prix , 3 fr.

LA MORT D'ATALA, Romance, avec accompagnement de Piano; Paroles de M. AUGUSTE DE FREMAULT : dédiée à M. Fabry Garat; par THOLLĖ. Paris, Pleyel, auteur et éditeur de Musique, rue neuve des Petits

Champs, no. 13, vis-à-vis le Trésor public. 50 cent.

[ocr errors]

Prix,

i fr.

UN JEUNE TROUBADOUR, Romance d'ERIMOND, avec accompagnement de Piano; Paroles tirées de la nouvelle Astrée : composée et dédiée à M. Fabry Garat; par THOLLE. Même adresse. Prix, 1 fr. 50 g.

ROMANCE, mise en Musique par M TWOLLÉ. Même ad esse. - Prix, i fr. 5o c.

On trouve aussi chez Plevel ces trois mêmes Romancesi avec accompagnement de Guitarre. -Prix, 30 centimes chaque.

SUR LES PROJETS D'ORGANISATION POUR LA LIBRAIRIE.

[ 1ere. SUITE.] Pour proposer des moyens efficaces de faire refleurir un commerce, il faut connoitre les causes de sa ruine ; et pour trouver ces causes en librairie , il faut les chercher dans l'organisation actuelle de ce commerce.

Ainsi commencons par parler des personnes qui l'exercent, et différencions d'abord celles qui établissent un livre, des

artisans qui coopérent à sa confection, et des marchands qui le débiient.

Cette division, qui n'est pas celle ordinaire, quoiqu'elle soit la seule véritable, nous mènera insensibleinent à traiter des intérêts particuliers de chaque profession, et ce point atteint, il sera facile de trouver des moyens autresi qu'une finance erorbitante pour réhabiliter le commerce de la librairie ; dénomination sous laquelle j'entends principalement l'art de faire fabriquer un livre, et d'en écouler promptement l'édition, soit en le plaçant chez le particulier, soit en le vendant à l'étranger.

Formons quatre classes des différentes professions qui contribuent à l'établissement d'un livre, et plaçons dans la première , l'auteur et l'éditeur;

Dans la seconde : le papelier, le fondeur et l'imprim meur;

Dans la troisième: le libraire détaillant;
Et dans la quatrième : le bouquiniste et le reliear.

Un éditeur achète le manuscrit de l'auteur, ou pour une édition, ou en propriété compleie; le prix en est déterminé, soit en une somme une fois pavée, soit à tant sur la vente , soit en un nombre d'exemplaires...... - Ces différens inodes, d'achats et de payemens lient plus ou moins les intérêts de l'auteur avec ceux de son libraire. (Et sans autrement exposer ici qu'un auteur peut revendre son manuscrit, auquel il aura fait qelque changemens, à un autre libraire, qui le réimprimera sous le ritre de seconde ou de troisième édition, nous conclurons tout de suite que celui que la justice doit protéger , est celui-là qui a fait les frais de la première impression : en effet, cet ouvrage eut resté mon iscrit sans son secours, il n'ent pis

été jelé duus le commerce, et le commerce est la seule chose d'envisager pour l'economie politique, parce qu'il tient anx intéreis du plus grand nombre. Ce n'est pas que je veuille faire entendre qu'un auteur n'est pas le propriétaire des on ceuvre, on me comprendroit mal ; car c'est au contraire par la raison que son manuscrit esi sa propriété bien légitime, que, s'il la vend, elle devient celle de celui qui l'a acheié..... Ainsi un auteur qui même n'eut cédé que pour une édition , et qui rerendroit avant que cette édition fut sortie du commerce, entreroit, suivant moi , dans la classe des contrefacteurs, avec une tache peut-être plus agravante encore.... Il étoit nécessaire que j'entrasse dans cette discussion avant d'aborder l'ar

ticle contrefaçon, parce que celle faire sous l'égide de l'auteur esi peut-être la seule que les moyens que j'exposerai n'atteindroit pas à l'instant ).... Le librarre qui a acheté un manuscrit, le fait imprimer ; si c'est l'auteur lui-même qui fait les frais de ceite impression, il devient Þ'éditeur de son ouvre: ainsi je me servirai indifféremment du mot éditeur , ou de l'expression libraire fabric quant, pour désigner le propriétaire d'un ouvrage, soit qu'il provienne de sa conception, soit qu'il l'ait acquis. – Que craint l'éditeur d'un livre ? la contrefaçon.... Qu'estce que la contrefaçon en librairie? C'est une fraude par laquelle, au moyen de la reimpression des idées d'un auteur, on fait argent de ce dont un autre avoit seul le droit d'en faire. - Ainsi le contrefacteur n'est pas positivement un voleur, comme le prétend M. Vinçart; car le voleur enlève ce qu'il dérobe, et le contrefacteur de touche pas à l'édition originale; il en arrête la vente, voilà qui est vrai : il attente par-là à l'industrie particulière, comme un contrebandier' attente à l'intérêt public en important des fabrications étrangères.... Ce délit doit être puni; mais il est plus sage, plus paternel de le prévenir, c'est lů le véritable intérêt de l'éditeur.... -'Un fabriquant ne craint donc que la contrefaçon.... Si tout manufacturier a droit à la protection de son gouvernement, que peut espérer un commerce tel que celui de la librairie, qui, avec de vieux chiffons et un peu de métal, fait vivre, en France un million d'hommes, n'opère point avec l'étranger par reviremens, fait tous ses re:ours en écus, et dont, en un mot, la balance est entièrement à l'avantage de l'Etat... Ce commerce pent au moins espérer d'être régi par des lois qui lui soient propres , par des lois qui favorisent les entreprises, qui les garenlissent.... Ce n'est que le manque de fois qui a désorganisé la librairie; et ce ne seront que lois, dont l'exécution sera confiée à un directeur particulier, qui la réorganiseront.

La suite dans le prochain Numéro.

des

Le Bureau de ce Journal est rue d'Enfer SaintMichel, No. 14. Il paroit tous les Lundis. Le Prix de l'Abonnement est de Douze francs par an. Les Lettres et Paquets doivent être affranchis.

DUJARDIN -SAILLY,

Rue d'Enfer, N.de

(DixitME ANNÉE. No. XXXIX.)

JOURNAL TYPOGRAPHIQUE

ET

BIBLIOGRAPHIQUE.

Paris, Lundi 30 Novembre 1807.

NOU V EAUTÉ S.

592. VOYAGE EN GRÈCE, par J. L. S. BARTHOLdr, faits dans les années 1803 et 1804, contenant des détails sur la manière de Voyager dans la Grèce et l'Archipel; la description de la Vallée de Tempé; un Tableau pitto resque des Sites les plus remarquables de la Grèce et du Levant; un coup-dæil sur l'Etat actuel de la Turquie, et de toutes les Branches de la Civilisation chez les Grecs modernes ; l'Histoire de la Guerre des Soulioles contre Ali-visir la Chute de Souly en 1804, et un Voyage de Négrepont dans quelques Contrées de la Thessalie. Traduit de l'allemand, par A. D. C***. - 2. vol. in-8°. de xi272 et 295 pages , ornés de 15 Planches, dont plusieurs coloriées d'après nature, Musique, etc.; et d'une carte de la Grèce, dressée d'après les Autorités les plus récentes, par Lapie, Capitaine-Ingénieur-Géographe. Paris, Dentu, imprimeur-libraire, rue du Pont de Lodi, no. 3.

- Prix, 12 fr., et 15 fr. frauc de port. Pap. vél. d'Annonay, 24 fr., et 27 fr. franc de port.

593. CODE NAPOLÉON, avec des Notes indicatives des Lois Romaines, Coutumes , Ordonnances , Edits et Déclarations qui ont rapport à chaque Article ou Conférence du Code Napoléon avec les Lois anciennes ; par

HENRI-JEAN-BAPTISTE DARD ( de l'Isère), Jurisconsulte, et Professeur de Droit Romain à l'Académie de Législation ; suivi d'une Table générale des Matières par ordre alphabétique; par J. A. C......, ancien Jurisconsulte. - I vol. in-40, de viij-640 pages. Paris, Léopold-Collin, libraire, rue Gît-le-Cæur, no. 4. Pris,

10 fr., et 13 fr. franc de port.

594. DICTIONNAIRE DE LA TAXE DES FRAIS ET DÉPENS, attribuée aux Juges de Paix, à leurs Greffiers, aux Avoués de Première Instance et d'Appel , aux Notaires, aux Huissiers et autres Fonctionnaires publics, pour tous les Actes de leur ministère ; rédigé sur l'Ediiion Originale et seule Officielle des différens Décrets y relatifs, donnés par l'Empereur et Roi au camp de Preussich-Eylau, le 16 février 1807; et terminé par les Décrets sur les Frais et Dépens, imprimés sur l'Edition Officielle, dans la forme de leurs promulgations légales. Par A.G. DAUBANTON, Licencié en Droit, ex-Juge de Paix à Paris; Auteur du Formulaire Général , des Dictionnaires du Code Civil (actuellement Code Napoléon), du Code de Procédure et du Code de Commerce, etc. Seconde Edition, revue et corrigée par l'Auteur. – I vol. in-8°. de viij – 230 pages. Paris, Fr. Buisson, libraire, rue Git-le-Caur, no. 10. Pris,

3 fr. , et 3 fr. 75 c. franc de port.

595. LE BUFFON DES ECOLES, ou Histoire Naturelle calquée sur la classification des animaux par Linnæus, avec des Descriptions familières, comme celles de Goldsmith , Buffon et Pennant. 2 vol. in-12 orné de 103 Figures en taille-douce. Paris, veuve Gueffier , rue Galande, no. 61. Prix, 5 fr. Idem

coloriées, 10 fr. Idem pap. vél., br. à la Bradelle, 21 fr. Idem rel, en derni-rel. dos de mar. dur. sur tr. 24 fr.

596. LE GUIDE DU VOYAGEUR A PARIS, contenant la Descriptions des Monumens publics les plus remarquables et les plus dignes de la curiosité des Voyageurs; des Réllexions critiques sur leur Architecture; des Notes historiques sur les Eglises; l’Explication des Ouvrages de Peinture et de Sculpture exposés dans les Musées et autres édifices publics ; l'indication des Cabinets

« EdellinenJatka »