Sivut kuvina
PDF

55o V. CLAssE. Journaux, Almanachs J) Nécrologie.

Par M. Weisse, interprète au ministère du grand-juge, professeur de langues et de littérature française et allemande,etc. 1 vol in-8°. Chez l'Auteur, rue des Deux-Ecus, n°. 33, et Amand Kaenig. 2 fr. — 2 fr. 5e c.

JOURNAUX, ALMANACHS.

Bulletin philomatique.

Ce journal qui avait été interrompu, oParait depuis le premier octobre 18o7. oux avantages communs à tous les Journaux, il réunit celui de faire conmoître les découvertes et les faits nouVeaux relatifs aux sciences, avant même la Publication des mémoires et des ouVoÉes Par lesquels leurs auteurs doivent les communiquer au public.

Conditions de l'abonnement. Au lieu d'une feuille comme par le passé, les $ouscripteurs recevront deux feuilles in-4°. , caractère Cicéro , le premier de oh"que mois, à commen§ § remier #oore 18c7. L'abonnemen§ § 3o septembre 18o8.

On souscrit à Paris chez Bernard. 13 fr.— 14 fr. Pour l'année. On ne re

[ocr errors]

Le Troubadour, ou les Etrennes d'Erato, avec la musique des airs choisis, ou composés par lM. #eauvarlet-Charpentie , précédé d'un calendrier pour l'an 18o8. A la Librairie économique. 1 vol. in-18. • / *rennes aux Dames, ou Almamach de l'Amour et de PA mitié, enrichi de neuf très-jolies graVures. 1 vol. in-18. Chaumerot. 9 fr. - Fig. coloriées, 18 fr.

Almanach des Muses. 1 v. in-18. Louis. 2 fr. - 3 fr.

[ocr errors][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][ocr errors]

- V. CLAssE. Nécrologie.

naire. 16 fr. franc de port sur papier vélin.

Dans le cours de l'année 18o7, la littérature a perdu trois membres distingués de l'Institut : I°. Jean-Etienne-Marie Portalis , ministre des cultes, grand officier de la légion d'honneur, membre de l'Institut, né à Bausset, département du Var, est mort à Paris , le 25 août 18o7. Ses titres littéraires, les seuls que nous devions rappeler ici, sont l'excellent et profond discours préliminaire du code civil , le discours également philosophique et éloquent qui est à la tête de la convention arrêtée entre le gouveruement français et le souverain pontife , et des lois organiques de cette convention, et enfin l'éloge de l'avocatgénéral Séguier, semé de traits brillans, mais embarrassé quelquefois par des | digressions étrangères au sujet. 2°. Pierre-Denis Ecouchard Lebrun , né à Paris en 1729, et qui y est décédé " le 31 août 18o7. Ce poëte s'est particulièrement dis: tingué dans le genre de l'ode. On cite , particulièrement celles qui ont pour titres le Temple, le Triomphe des Arts , · la Ruine de Lisbonne, l'Ombre du grand Corneille, l'ode aux Français sur la Guerre présente. Il en a paru un grand nombre d'autres qui renferment la plu'part de grandes beautés , dont le earactère particulier est l'enthousiasme, jet qui lui ont mérité le nom du Pindare français. Ce poëte s'est distingué aussi par plusieurs épitres et discours en vers ; il s'est même livré quelquefois au dangereux genre de la satire et de l'épigrammue. Enfin il avait entrepris le Poëme de la Nature, divisé en quatre chants , dont voici les titres : la Vie champêtre, la Liberté, le Génie, l'Amour : il s'en occupait encore dans les derniers instans de sa vie. Les fraginens qu'on en connaît donnent une idée avantageuse de l'ouvrage. 3o. Jean-Baptiste-Joseph-René Du·eau de la Malle, membre du Corps législatif et de l'Institut, né à Saint

, 55 Domingue le 22 novembre 1742 , e décédé le 19 septembre 18o7 , en soi château de Landres , commune de Mannes, canton de Mortagne, département de l'Orne, des suites d'un petit ulcère à la gorge qu'il avait malheureusement négligé. Il se fit connaître d'abord par une traduction du Traité des bienfaits de Senèque, où se montrait déjà le talent de l'auteur pour la traduction, mais que lui-même, dans un âge plus mûr, a jugé plus sévèrement que personne. C'est à sa traduction de Tacite qu'il a donné le plus de soin, en s'attachant à rendre en français la physionomie de ce grand écrivain. Il s'attachait surtout à bien démêler le vrai sens de son auteur , qui souvent détournait à un sens nouveau l'acception de plusieurs mots qui , avant lui , avaient un sens ou différent ou plus restreint. Les efforts de M. Dureau qui ont presque toujours été heureux, l'ont cependant conduit † à donner à son style des ormes qui étonnent. A cette traduction qui a eu et qui a mérité le plus grand succès, a succédé celle de Salluste , qu'on nous assure être bien supérieure à celles de MM. Dotteville et Beauzée , toutes deux estimées. Il avait encore commencé et même assez avancé une traduction de Tite-Live. Il ne se délassait des travaux de ces traductions des graves historiens que par des excursions chez les anciens poëtes. Or a de lui quelques traductions très-heureuses de plusieurs odes d'Horace. d§ doit ajouter à la perte de ces trois littérateurs celle d'une dame qui s'était fait une réputation distinguée dans un genre qui appartient exclusivement aux modernes. C'est madame Cottin dont la modestie nous prive des détails de sa vie privée. Cette dame, née à Tonneins, département de Lot et Garonne , est morte à Paris le même jour que Portalis, âgée seulement de 35 ans ou environ. Ses ouvrages sont : 1) Clairc d'Albe, 2) Malvina , 3) Amélie de Mannsfield , 4) Mathilde, 5) Elisabeth ou les Exilés

[ocr errors][merged small][merged small][merged small][ocr errors]

Les jardins de France , sans être aussi étendus et aussi multipliés que ceux de l'Anglete»re, sont assez beaux pour servir de modèles à ceux qui voudraient les imiter, et leur extrême variété peut suppléer à leur nombre. Les collines de la Malmaison et ses élégantes fabriques, les beaux sites et les lacs immenses de Morfontaine, la riche variété d'Ermenonville, les ombrages et les eaux de l'Elysée de Maupertuis, et beaucoup d'autres, décrits avec soin, dessinés avec élégance, peuvent servir à perfectionner encore l'art des jardins.

Ces descriptions, ces dessins appliqués aux châteaux et aux fabriques qui sont répandus dans ces jardins, et qui sont plus éloignés de la perfection que les jardins même , peuvent faire naître des idées plus heureuses.

Tel est le double but des auteurs de l'ouvrage que nous annonçons. Cet •uvrage sera composé de trente - six

V°. CLAssE. Ouvrages sous presse.

[ocr errors]

livraisons in-folio, nom de Jésus, :| visé en deux volumes. Chaque livraisor comprend six feuilles d'estampes e trois feuilles de texte. L'explicatioi ; des planches sera dans les trois langue française , anglaise et allemande. Li première livraison paraîtra le premier février. On souscrit à Paris chez M. Bourgeois , auteur et éditeur, au Musée des Arts, rue de Sorbonne, chez lequo on pourra voir les dessins ; au Bureau du Voyage pittoresque d'Espagne ; chti ! Delance, Didot aîné, Nicolle, Treuttel1 et Würtz , etc. , et dans les principales villes de France et de l'E. tranger. Le prix de chaque livraison est d. 15 fr. papier fin, 24 fr. papier vélin, 36 fr. avant la lettre.

Triomphe de Paul Emile, dédiéà l'empereur Napoléon-le-Grand Deux estampes. |

La première représente Paul Emil sus son char de triomphe, où sont at telés quatre chevaux blancs, précéà| † le roi Persée et ses enfans ; les auassadeurs de la Grèce ont une #l ronne d'or et des licteurs. Un peupl, immense s'empresse sur son passage. La seconde représente les sacrificateurs entourés de guerriers portant la · trophées de leur valeur, précédés , jeunes taureaux parés de guirlando de fleurs. Ces compositions sont dues au taler distingué de Monsiau. Duplessis-Bethaux en a gravé le trait. Ces2 estampo sont terminées par Visil-Varenne. On souscrit chez MM. Piranesî, é| Treuttel et Würtz. Le prix de , souscription est de 12 fr. - 18 fr. sr vélin. 36 fr. avant la lettre. Sur vélit | 45 fr.

· J O U RNA L G É N É R A L DE LA LITTERATURE DE FRANCE. - DoUZIÈME CAHIER, 18o7, F O R M A N T L E • - RÉPERTOIRE SYSTÉMATIQUE DE LA LITTÉRATURE DE FRANCE PENDANT 18o7.

LA TABLE GÉNÉRALE des ouvrages de littérature, de sciences, etc., de gravures, de cartes géographiques et de musique, qui ont paru en France dans le courant de l'année 18o7, et qui sont annoncés avec des remarques critiques dans les onze premiers cahiers de la dixième année dudit journal.

Le chiffre romain indiqus le cahier, et le chiffre àrabe la page.

P R E M I È R E C L A s s E,

- - coNTENANT : - '. , Histoire naturelle, Botanique » Minéralogie , Physique et Chimie , Physiologie, Médecine et Chirurgie , Sciences mathématiques , Astronomie , Poids et

[ocr errors]
[ocr errors][graphic][graphic][graphic]

a I". CLAssE, Histoire naturelle Botanique.

en Amérique, par Palissot de Beauvois, 4 et 5°. livr. in-folio. VI. 161.IX. 258... . Entomologie, ou Histoire naturelle des Insectes, par Olivier. Tome V. in-4.XI. 322. Genera Crustaceorum et Insectorum ; auct. P. A. Latreille. Tome III. in-8. IV. 97. Essai d'une méthode conchyliologique appliquée aux mollusques fluviatiles et terrestres, par Daudebard de Ferussac. Nouv. édit. in-8. fig. V. 13o. Histoire naturelle de l'Abeille commune, par E. Nouv. édit. 2 vol. in-8. VIII. 225. Histoire naturelle des Aranéides, par Walckenaer. a°. livr. in-12. oblong. III. 65.

[ocr errors]
[ocr errors]
[merged small][merged small][ocr errors]

mestique, par Buc'hoz. 2°, édit. in-8. I. 2. Flora gallica ; auct. LoiseleurDeslönchamps. Partie II. in-18. IV. 98. Flore d'Europe, par C. V. de Boissieu. 9 à 12°. livr. in-8. et in-4. I. 2.VII. 194. Flore d'Ovvare et de Benin, par Palisot de Beauvois. 9 et 1o°. livraisons in-folio. I. 1. IV. 97. Histoire des Carex, par Schkuhr ; traduite de l'allemand par Delavigne. in-4. avec 54 planches. VI. 163. Histoire naturelle des plantes. Dernière livraison, formant les 3 et 18°. volumes complétant cet ouvrage, commencé par Brisseau-Mirbel, et continué par Joly-Clerc. in-8. I. 2.

[ocr errors]

32°. livraisons in - fol. V. 131. VIII. 225. XI. 322.

Note sur l'Orobanche de Dioscoride , par Frémont. in-8. IX. 259.

Novae Hollandiae Plantarum specimen; auct. J. J. Labillardière; Fasc. 24 à 26. in - 4. VI. 163. VIII. 226.

[blocks in formation]
« EdellinenJatka »