Les souvenirs de Madame de Caylus

Etukansi
A.A. Renouard, 1806 - 260 sivua
 

Mitä ihmiset sanovat - Kirjoita arvostelu

Yhtään arvostelua ei löytynyt.

Sisältö


Muita painoksia - Näytä kaikki

Yleiset termit ja lausekkeet

Suositut otteet

Sivu 189 - Maintenon , que j'ai jugé depuis , en la rappelant à ma mémoire , qu'elle étoit causée par une incertitude violente de son état, de ses pensées, de ses craintes, et de ses espérances ; en un mot son cœur n'étoit pas libre , et son esprit fort agité.
Sivu 36 - Alors j'aperçus dans les airs L'enfant maître de l'univers, Qui, plein d'une joie inhumaine, Me dit en souriant : « Tircis, ne te plains plus, Je vais mettre fin à ta peine; Je te promets un regard de Caylus.
Sivu 200 - Andromaque, et l'ont si bien jouée qu'elles ne la joueront plus, ni aucune de vos pièces. > Elle le pria, dans cette même lettre, de lui faire dans ses moments de loisir quelque espèce de poème moral ou historique dont l'amour fût entièrement banni, et dans lequel il ne crût pas que sa réputation fût intéressée...
Sivu 147 - Comment faites-vous , monsieur, pour être si sûr de ces choses-là ? Pour moi , il me suffit d'être persuadée de la fausseté des bruits désavantageux qui ont couru , et d'en avoir assez dit pour montrer que je ne les ignore pas. Je reviens à madame de...
Sivu 102 - Maine : c'est là que se forma entre eux cette estime et cette amitié qui ne se sont pas démenties. Plus M. Fagon vit madame de Maintenon de près , plus il admira sa vertu et goûta son esprit. Je le cite comme un bon juge du vrai mérite. Au retour de ces voyages, la faveur de madame de Maintenon augmenta, et celle de madame de Montespan diminua avec la même rapidité.
Sivu 199 - Cependant, comme elle était persuadée que ces sortes d'amusements sont bons à la jeunesse ; qu'ils donnent de la grâce, apprennent à mieux prononcer, et cultivent la mémoire (car...
Sivu 72 - Maintenon vint aussitôt me chercher, et m'emmena seule à Saint-Germain. Je pleurai d'abord beaucoup; mais je trouvai le lendemain la messe du roi si belle, que je consentis à me faire catholique à condition que je l'entendrais tous les jours, et qu'on me garantirait du fouet. C'est là toute la controverse qu'on employa, et la seule abjuration que je fis.
Sivu 31 - ... regardoit, tomba ainsi entre ses mains. On regarda ces plaisanteries , qui m'avoient paru innocentes, comme très-criminelles ; on y trouva de l'impiété, et elles disposèrent les esprits à recevoir les impressions désavantageuses qui me firent enfin quitter la cour pour quelque temps. Ainsi madame de Maintenon avoit eu raison de m'avertir qu'il n'y avoit rien de bon à gagner avec ces gens-là. Ces choses se passèrent pendant le siège de Namur (0, et les dames qui suivirent le Roi s'arrêtèrent...
Sivu 97 - Madame de Montespan ; mais pour ne pas donner à la médisance le moindre sujet de mordre, on convint que des dames...
Sivu 161 - Il est, je crois, à propos de parler présentement de madame la princesse de Conti, fille du Roi, de cette princesse belle comme madame de Fontanges, agréable comme sa mère, avec la taille et l'air du Roi son père, et auprès de laquelle les plus belles et les mieux faites n'étoient pas regardées. Il ne faut pas s'étonner que le bruit de sa beauté se soit répandu jusqu'à Maroc, où son portrait fut porté...

Kirjaluettelon tiedot