Sivut kuvina
PDF
[ocr errors][ocr errors]
[graphic]
[ocr errors][merged small]
[merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small][merged small]

ÉCOLE ESPAGNOLE. **1400 VELASQUEZ. covo

MUS.

DE MADRID.

APOLLON CHEZ VULCAIN.

Vulcain n'était pas seulement dieu du feu, mais encore un babile ouvrier, un ingénieux mécanicien qui inventa et exécuta un magnifique bouclier pour Hercule , des armes pour Achille et pour Ænée ; il fit aussi le collier d'Hermione, la couronne d'Ariane, un chien d'airain que Jupiter donna à Europe, un trône mécanique ou Junon se trouva prise sans pouvoir en sortir.

Vulcain était aidé dans ses travauxpar trois cyclopes auquel on donne les noms d'Arges, Brontés et Steropės.

Jupiter, croyant que la beauté et le génie devaient naturellement être unis, avait fait épouser Vénus par Vulcain ; mais Vénus ne put rester fidèle à un époux laid et difforme, toujours occupé de travaux et sortant tout noirci de sa forge; elle lui préféra le dieu Mars. Cette intrigue sut bientôt découverle par Apollon, dieu du jour, qui vint, suivant Ovide, « avertir l'époux de la déesse , et lui montrer le lieu où les deux amans avaient coulume de se rendre. A cette nouvelle, Vulcain fut si consterné , que le marteau et l'ouvrage auquel il travaillait lui tombèrent des mains. » Cette scène est trèsbien rendue par Velasquez, habile peintre espagnol, dont les ouvrages se trouvent rarement hors de son pays.

Ce tableau, d'un brillant effet de lumière, et d'une bonne couleur. Il fut peint par Velasquez, pendant son séjour à Rome. Il se trouve maintenant au Musée de Madrid, et a été gravé, en 1792 , par Ingouf l'aîné.

Larg., 10 pieds ? haut. , 7 pieds ?

« EdellinenJatka »