Oversigt af Förhandlingar, Niteet 45–46

Etukansi
 

Mitä ihmiset sanovat - Kirjoita arvostelu

Yhtään arvostelua ei löytynyt.

Muita painoksia - Näytä kaikki

Suositut otteet

Sivu 88 - Nee mortuos coronamus. Ego vos in hoc magis miror, quemadmodum tribuatis exanimi aut sentienti facem aut non sentienti coronam, cum et beatus non 4 egeat et miser non gaudeat floribus.
Sivu 48 - Conseil permanent international pour l'exploration de la mer. Bulletin des résultats acquis pendant les courses périodiques publié par le Bureau du Conseil avec l'assistance de M.
Sivu 36 - Beiträge zur Kenntnis der Vegetation der Alluvionen des nördlichen Eurasiens. I. Die Alluvionen des unteren Lena-Thaies.
Sivu 17 - Tulles pourquoy il acompaigne justice avec mise- 80 ricorde ; car justice est de soy sy tresespoentable et rigoreuse || qu'il f. 10 v° n'est sy grant que ne face trambler, quant a lui touche, et miséricorde est sy tresdoulce et amiable que elle confforte et asseure les doubteux ; dont est chose estrange de acompaignier rigour avec amiableté, qui sont deux choses contraires ; ad ce, mon tresredoubté seigneur, Tulles respond 85 que justice gouverne humainement et doulcement, se puelt dire, miséricorde...
Sivu 24 - ... ne ont de quoy paier; sy sont gaigiez, arrestez et mis en prison, ou ilz demourront jusques ad ce qu'ilz auront paiet. Ha ! prince qui ainssy te contiens, bien dois 375 doubter le ire de Dieu ! Mais quant le seigneur est saige et bon, il ayme et deffend ses subgez et le bien de la chose publicque ; dont par ainssy ilz sont plains et riches, et le seigneur en est amé et doublé et se sert lyement d'eulx et de leurs biens a son besoing. Et sont aucuns qui porroient dire que, entre toutes les choses...
Sivu 20 - Dieu requérir aultre seigneur, disant que 205 nullement porroit il empirer ; et lors murmure l'un secrètement a l'autre et s'empoisonnent les cuers et serchent les voyes d'aultre seigneur avoir. Sy sachent tous princes que il ne est chose au monde que pis se comporte et qui face(nt) les cuers deshonnestes, que fait le mesprisement de leur seigneur. Et de tant que le cuer mesprisé est plus esleu, de tant a il plus 210 a souffrir et a pensser.
Sivu 23 - Et qui n'y prend garde, moult souvent, par pluiseurs voyes, la grant habondance vient 325 . tost a mains : dont mon conseil est que, par quelxconcques temps, que bonne garde et grant dilligence soit a bien garder et conserver les choses dont nous vivons et aultres neccessaires : car oncques par habondance de biens seigneurie ne porta péril ne vint a mains, mais bien par deffaultes et neccessitez se sont trouvées maintes seigneuries en grant péril et main- 33° teffoiz destruites.
Sivu 22 - ... Auffricque, et sy estoit ce pour le bien commun, dont le peuple l'assiega par XXIIII jours et prist en Cappidole. Et pour ce le seigneur doit 265 estre seigneur et ordonner que par ses gens et officiers le peuple ne soit point oppressé ne plus pillié ; car entre les painnes qu'ilz ont, c'est celle que plus leur est dure a comporter, car il leur semble que leur seigneur les en doit garder. Or sont ilz aucuns qui porroient dire et arguer : et comment est il raisonnable que, toutes les fois que...
Sivu 23 - Doncques quel péril puis je porter ? Et pour ce, adviengne que porra ! Se donne conseil qui vouldra ! Quant a moy, je ne morray pas de fain, et c'est la chose que mains je doubte. Ad ce Tulles respond et dist : 335 je ne dis mie que le prince doye morir de faing, de soif, de froit ne de chault ; mais vrayement je dis que il porroit bien avoir ce mal ou pis. Car certainement il n'est riens que le prince doye tant doubter que le fain entre son peuple ; car le peuple affamé est de telle condicion...
Sivu 24 - ... honneur et gloire, et grant joye et plaisir a ses hommes qui lui seront 345 assez plus obeïssans a tous ses commandemens. Et de ce encores Tulles donne aultres tesmoings, c'est assavoir Metel et Fabien, grans sénateurs de Romme et bien amez, comment ilz perdirent l'amour du peuple et furent destruis par la chiereté survenue.

Kirjaluettelon tiedot