Sivut kuvina
PDF
ePub

d'un petit ruisseau descendant du Clabuc (Kalabucs alya) et enfin ce dernier jusqu'à sa source, d'où passant par le point coté 1223, elle monte au sommet du Clabuc, cote 1370. § 14.

De ce point la frontière descend suivant le ravin du milieu au ruisseau Ripsea qu'elle suit jusqu'à l'embouchure du ruisseau Harangbérez (cote 804) et monte suivant la crête du pied Nord-Est du Jahorosbérez au sommet de cette montagne (cote 1211), de là elle descend vers le Sud suivant un ravin jusqu'au ruisseau Paltin qu'elle traverse et va en remontant un autre ravin situé vis-à-vis du premier au sommet du Sobérez (cote 1290).

§ 15. -- Du sommet de cette montagne la ligne frontière suit la crête jusqu'au sommet Mesteacanul (Mesztakteto), d'où elle descend vers le Sud, suivant toujours la crête, en passant aux points cotés 1139 et 844 jusqu'au ruisseau Putna Vrancii (Putna patak) au point où le ruisseau Merului (Jahoros patak) se jette dans la Putna. De là elle remonte la Putna jusqu'à sa source, passe sur le dos de la montagne Harayoldala, cote 1671 et va à la source du ruisseau Zabala (Zabola putna) qu'elle suit jusqu'à l'embouchure du ruisseau Gorul (Gor patak) et remonte ensuite celui-ci jusqu'à sa source d'où elle va sur l'ensellement entre Giurgiu et Dealul Negru (Fekete halom) (cote 1535).

$ 16. De ce point, la frontière monte vers l'Ouest sur le dos du Dealu Negru (Fekete halom) à une distance de 700 mètres approximativement, d'où elle descend vers le Sud suivant un ravin au ruisseau Giurgiu (Gyergyo-patak) qu'ele suit jusqu'à l'embouchure du ruisseau Stina Giurgiului, remonte ensuite celui-ci jusqu'à sa source, traverse l'ensellement de la Taietura au point coté 1336 et descend à la source du ruisssau Magyarosbokor, qu'elle suit jusqu'à son embouchure dans le ruisseau Bisca Mica (Kis Baczka) et ensuite celui-ci jusqu'à l'embouchure du ruisseau Cilianos (Csilyanos patak) (cote 1036), d'où elle remonte ce dernier jusqu'à sa source et de là au sommet de la montagne Balescul (cote 1561), passe sur l'ensellement entre Balescul et Coriul et va de là à la source du ruisseau Coriul (Tamas Patak) qu'elle suit jusqu'à l'embouchure du ruisseau Bisculita (Kis Baczka) (cote 1142).

§ 17. – De là la frontière va vers le Sud-Ouest, traverse en ligne droite la montagne Hosszukoz pour aboutir au ruisseau Pitak (Petak patak) qu'elle suit jusqu'à l'embouchure du ruisseau Bisca Mare (Nagy Baczka), remonte celui-ci jusqu'à l'embouchure du ruisseau Surducul (Szurduk patak) et ensuite celui-ci jusqu'à sa source d'où elle monte sur l'ensellement nommé Surduk (Poiana cu Pietrile) (Dongoko).

8 18. - De ce point, la ligne, suivant la crête des montagnes, passe sur les sommets : Bota-mare (Nagy Bota), Bota mica (Kis-Bota), Zimbrul, Tabla-Chei jusqu'au rocher la Cheia (Szent-Laszlo-Kiraly-Kove), d'où elle descend à la rivière Buzeul (Bodza), qu'elle remonte jusqu'à l'embouchure du ruisseau Crasna, ensuite celui-ci jusqu'à sa source, d'où elle va à la Curmatura Crasnei.

$ 19. — De là, la ligne, reprenant la crète des montagnes, passe sur les sommets : Tatarul Mic (cote 1413), Kikisan, Tatarul Mare (Nagy Tatar) (cote 1471), Tabla Buzeului, cote 1345 et aux points cotés : 1323, 1183, 1082, 1211, 1442, Bokirná (cote 1163), Laptele, Valea, Sinei, Curus Pamentului (Pirosca), Migaia, Bratocea, Babesul, Bobul Mic, Bobul Mare, Piciorul Caprii, Valea Neagra, Zanoaga Mortului, Zanoaga lui Martin Ciora, Orlata, Ratoslovul, Priseaca, sur l'ensellement du Predelut, aux sommets Musita, Paltinul, Dealul, Tarcului, Lacul Rosu, Gavana, Tot Palteto, Anderberez teto, Piatra Mare (cote 1811), Poiana Judetului, Susaiul, Paristoc (Csaplyateto) d'où elle descend suivant la crête de cette dernière montagne à la grande route empierrée de Predeal à Temes.

$ 20. A partir de ce point, la frontière monte de nouveau sur la crête des montagnes et passe sur les sommets Dealul Forban, Capatina, Portului par la Curmatura Armasarului sur le sommet Baiul, par la Curmatura Morarului, par les sommets Dealul Morarului et la Omul (somment du Bucegiu). De là, en suivant toujours la crête, elle passe à l'ensellement de Valea Doamnei et aux sommels : Betrana, Coltul Tapului, Coltul Grohotis, Strunga Mica, Strunga Mare, Dudele, Pietrele Albe, Sfintul Ilie, Plaiul Mandrului à l'ensellement de Pradina Ursului sur le sommet Plaicului, à l'ensellement de Seremet, sur les deux mamelons de Dilma lui Dragan, aux sommets Mosoiului et Padina Lunga, à l'ensellement de Gura Padini Lungi où se trouve la croix en pierre de Jon Flanta, sur le sommet Gruiul lui Lastun, à l'ensellement Padina cu Drumul, sur les sommets : Piscul Berlindoia (Bocarta), Piscul Giuvelei et Ruiul, d'où elle descend à la grande route empierrée au point nommé la Cruce (Torzburger Pass).

$ 21. De la Cruce la ligne monte de nouveau et, reprenant la crête des montagnes, passe aux sommets : Predealul, Rogoasa, Surnei, Galbina, Clabuceful, Poiana Seaca, Piatra lui Craiu (Baiul Kiralyko, Konigstein), Tamasul Mic, Tamasul Mare, Fagetul Caprei et Lerescul, à l'ensellement de celui-ci aux sommets Comisul et Lutele, Berevoescul Mare, Berevoescul Mic, Valea Radululi Vladului), Bratila, et à son ensellement, en y còtoyant les lacs, sur les sommets : Ludisorul, Zirna et son ensellement, sur le sommet de Leoata, et à son ensellement. Sur les quatre sommets de Bandea, sur les deux sommets de Galesescul, sur ceux de Vultoarea, Coltul Vista Mare, Moldoveanu (Ucea Mare) Podragu, Virto pul, Virtoapele, Vinatura lui Boteanu, Budi, Capraretul Paltinul (Lespedilor) et Negoiu, à l'ensellement de Scara ou Scarisoara, Fundul-Boiul, Valea Caldarile, sur les sommets : Galbenul, Budislavul, Surul, Lacustelor, Cocoriciul à l'ensellement Cumpana, sur les sommets Tatarul, Kika, Fedelesului, redescend par sa crête à la Piatra Socului, d'où en passant obliquement sur la Piatra-Alba va jusqu'à la Serunga Sarci, et de là elle descend à la source du ruisseau Valni Frate qu'elle suit jusqu'à l'Oltul.

§ 22. – De ce point la frontière suit l'Oltul jusqu'à l'embouchure du Riul Vadului, remonte ensuite celui-ci jusqu'à sa source et, de là, elle monte à l'Obirsia Ghircului, point situé entre les cotes 2011 et 2001, et, suivant la crête, passe sur les sommels : Piatra Ghircului (cote 2001), Forgaci, Curmatura Pargis, Sterpul (Dealul Negru), Voinasita, Curmatura Voineagului, Voineagul Catanesei (cote 1853) et suivant toujours la crête des montagnes, elle va jusqu'à l'ensellement de Curmatura Tiganului (cote 1581).

$ 23. - De la Curmatura Tiganului elle descend à la source du ruisseau Tiganului qu'elle suit jusqu'à l'embouchure du ruisseau Jidului, remonte ensuite ce dernier jusqu'à l'embouchure du ruisseau Isvorul lui Dobrun, et celui-ci jusqu'à sa source, d'où elle monte sur le dos du Dealul lui Dobrun ; de là, suivant la crête de cette montagne, elle descend par la Culmea Turnerelele (cote 1433) au ruisseau Valea Dobrunului qu'elle suit ensuite jusqu'à son embouchure dans le ruisseau Lotrul (Point nommé : Lacul lui Dobrun).

$ 24. – A partir de ce point, la ligne remonte le Lotrul jusqu'à l'embouchure de l'Isvorul Balului, et celui-ci jusqu'au pied Sud du Dealul Larg, d'où, passant sur le dos de cette montagne, monte à son sommet (cote 1928), et de là elle descend à l'ensellement du Dealul Larg et Dealul Praja (cote 1882) et, suivant la crète du Cracul Praja, va jusqu'au point coté 1767. De là elle descend vers l'Ouest au ruisseau Isvorul Praja qu'elle suit jusqu'à son embouchure dans le ruisseau Riul Frumos, suit ensuite celui-ci jusqu'au pied Est de la montagne Slimoiu, d'où elle va en montant sur le dos de ce pied, passe par le point coté 1453 et va au point coté 1527, descend ensuite suivant la crète du pied Ouest du Slimoin au ruisseau Salanile qu'elle traverse et continue d'aller en ligne droite vers le Sud-Ouest sur le dos de la montagne Smida Mica (cote 1508). De là elle descend au deuxième ruisseau Salanile, le traverse et remonte ensuite le ruisseau Smida Mare, jusqu'à sa source, d'où elle va à l'ensellement du Gura Potecului.

$ 25. - De ce point, la frontière, suivant la crête des montagnes, passe aux sommets : Salanile (cote 1734), Poianiana muerei, Pravatul (Cotul Ursului) Bufta, au point coté 1833, et sur le mamelon Est du Dealul Caprei sur l'ensellement coté 1801, sur le sommet Dealul Fometescul (cote 1871), par la Curmatura Groapa Seaca, sur les sommets Gibanui Coastalui-Rus, Jasul, Paclita, Gruiul et Paringul (Prislop ou Mindra (cote 2520,4).

$ 26. - Du sommet Paringul la ligne frontière suit la crête de la montagne Surpatele, va sur le sommet de Grivele (cote 2016, 9), passe aux points cotés 1779, 1536, 7, Prislopul (cote 1373), descend suivant le dos du pied de la montagne Poiana Ascunsa jusqu'au point situé en face de l'embouchure du ruisseau Gropanul dans le ruisseau Polatistea, de là elle descend en angle droit au ruisseau Polatistea qu'elle traverse et remonte de là le ruisseau Gropanul jusqu'à sa source, d'où elle monte sur l'ensellement entre Gropul et Tapa entre les cotes 1481 et 1564, 5, et de ce point, elle va en ligne droite sur le sommet Petriceea (cote 1438) d'où, suivant le pied Nord-Ouest de cette montagne nommée Petricel, elle descend au ruisseau Stolojoia qu'elle suit jusqu'à son embouchure dans la rivière de Jiul (Zsil ; à ce point, le ruisseau Solojoia se nomme aussi Polatistea).

$ 27. – La frontière traverse le Jiul, monte par les rochers Paretele sur le sommet Candetul, sur la crête Margile et passe sur les sommets Dragoiul et Dumitru, sur l'ensellement Obirsia Merisor, Sesul Dimitrei, Obirsia Diului, sur les sommets : Draganul, Sesul Diului, Vulcan, Carteanul et son ensellement et les sommets Fatetul, Streaja, Mutul, Dealul Piscul Rusesc (cote 1630). De ce point elle va en ligne droite vers l'Ouest en traversant la rivière Bréea, sur le sommet Virful Negrului, d'où, suivant la crête, passe sur le Cornul Zanoaga et sur le sommet Dealul Cornilor, de lá elle descend dans la direction Sud-Ouest à la source du ruisseau Zanoaga qu'elle suit jusqu'à son embouchure dans le ruisseau Valeau Valea Balomir, traverse ce dernier et remonte le ravin qui se trouve en face de ce ruisseau jusqu'à son origine et de là, suivant la crête, elle monte sur les sommets du Sigleul mic et mare.

$ 28. De ce dernier point elle descend dans la direction Sud-Ouest suivant la crête et le pied de la montagne nommée Cracul Petrei Maurului au ruisseau Valea de Pesti qu'elle traverse et va en ligne droite en passant le Pribeagul sur le Deadul Galben au point situé à 775 mètres au Sud de la cote 1223, qui se trouve sur le sentier du Dealul Galben. De là elle passe par les points cotés 1174, 1296 (Pietra Negrului), 1344 (Restavanul), sur la Smida Betrena d'où elle descend à l'embouchure du ruisseau Valea Boului dans le Jiul.

$ 29. - De ce point, elle remonte le Jiul jusqu'à l'embouchure du ruisseau Valea-Seaca, ensuite celui-ci jusqu'au pied de Peatra Alba, d'où elle monte sur la crête de cette montagne, passe sur les sommets : Svarbele, Paltina, Fetele Manesii, à l'ensellement et le sommet de Sturul (Scurtule), Galbenul, les crêtes Scarisoara Galbenii et Curmatura Galbenii, les sommets Stina Mare, Micusa (Vlasia) Bulzul, et sur l'ensellement de Scarisoara.

$ 30. - A partir de ce point, la ligne frontière, suivant toujours la crête des montagnes, passe sur les sommets Morarul, Glodeanu et Tutila, d'où elle descend sur le pied Sud-Ouest de cette dernière montagne et passant par les points cotés 1974 et 1897, au ruisseau Rusesce à l'embouchure du ruisseau piriul Dragomir, de là elle remonte celui-ci jusqu'à sa source, d'où elle monte à l'ensellement au point coté 1916. De ce point, reprenant la crête, elle passe sur le sommet Isvorul aux points cotés 1823, 1815, 1733, sur le sommet : Curereste (cote 1772), sur la crête du Cracul Maticului, sur les sommets : Dobrovir, Dealul Mlecului (cote 1725), Capanul (cote 1456), Gasca (cote 1138), sur les points cotés : 980, 896, 882 et par la Poiana Schitul descend au ruisseau Cerna. $ 31.

Elle suit ensuite le cours de la Cerna jusqu'au point coté 254 d'où, suivant le sentier qui se trouve tracé sur le versant Ouest de la montagne Secul, va jusqu'au ruisseau Tesna (cote 492) qu'elle remonte jusqu'à la Poiana Gaura-Fetei où elle quitte ce ruisseau et va en ligne droite dans la dire tion Sud-Ouest à la Poiana Balta Cerbului et de là à la Cumatura intre Plaiuri et, suivant la crête, passe sur les sommets : Preseaca (cote 1094), Coseiul (cote 1071), par les Poiana Rotata et Coseiului (cote 1050), sur les sommets : Lunca Camena (Piatra vinata), cote 1228 et 1126, Piatra lui Cosei, Poiana Cosei, Cirebenicul (cote 1143), Poiana Sulita, Plostina Mosorului, cotes 827, 894, 827, Virful Cocosului (cote 920), Poiana Rachelei, Predealul Mare, cotes 763, 636, 647 et sur l'ensellement du Meteres. De ce point, elle descend à la source du ruisseau Cerovat qu'elle suit jusqu'à son embouchure dans le ruisseau Bachna, et ensuite celui-ci jusqu'au pied Sud-Est de la montagne Cioaca, nommément jusqu'au point qui se trouve dans le lit actuel de la Bachna en ligne droite vers l'Est, vis-à-vis du mamelon de cette montagne, coté 164.

$ 32. - De ce point la frontière suit une ligne qui se trouverait tracée dans le lit de la Bachna à égale distance des deux anciennes rives jusqu'à la grande route empierrée de Verciorova à Orsova d'où elle va en ligne droite jusqu'au point où les lignes de chemin de fer de la Roumanie et de la Hongrie se touchent (savoir à 132 mélres Nord-Ouest du pont sur la Bachna du chemin de fer roumain), traverse le chemin de fer pour aller directement au Danube.

Art. VI. - En exécution des dispositions des articles précédents, des Commissions mixtes en nombre suffisant, nommées par les Gouvernements contractants, seront chargées de la démarcation de la ligne frontière sur la base de la description contenue dans la présente Convention et des cartes de l'état-major I et R (photographische Copien der MilitarAufnahme der Bukovina in Maasstabe 1 25,000 von Ungarn, respective a) Siebenburgen 1 28,800 b) Banat 1 25,000) qui lui sont annexées et sur lesquelles la ligne frontière est marquée en couleur rouge.

La frontière sera marquée sur toute son étendue par des bornes en pierre pour la ligne de la Bucovine et par des poteaux en bois pour celle de la Hongrie.

Les uns et les autres porteront gravés sur les deux faces parallèles à la frontière les initiales des noms des pays auxquels ils se rapportent, savoir, les bornes, d'un côté, la lettre B (Bucovine), de l'autre, la lettre R (Roumanie), et les poteaux, les lettres M O (Magyar-Orszag) et la lettre R (Roumanie). Au dessous de ces lettres seront gravés les numéros d'ordre à commencer par le « Triplex confinium » entre la Bucovine, la Hongrie et la Roumanie. A ce point on placera une borne en pierre en forme de pyramide triangulaire

qui portera sur ses trois faces les initiales des trois pays et le numéro I, gravé comme il est dit plus haut.

Ces bornes et ces poteaux auront les dimensions et seront construits d'après le croquis descriptif ci-joint (Annexe C).

Lorsque la frontière suit le cours d'une rivière, elle sera marquée par des bornes doubles placées sur les deux rives à des endroits protégés contre les dégâts que les eaux pourraient produire. Les bornes correspondantes seront disposées à distance égale du « Thalweg » (courant de l'eau). Cette distance ne pourra varier que dans les cas exceptionnels où les difficultés du terrain l'exigeraient.

En ce qui concerne les ruisseaux, on y marquera, en général, la frontière en plaçant une borne ou un poteau à la source du ruisseau et deux autres à son embouchure, aiusi qu'il est dit plus haut.

Les bornes ou poteaux doubles porteront chacun le même numéro et l'initiale du pays où ils sont placés.

Dans la plaine ou sur des plateaux où la configuration du terrain ne permet pas de distinguer la ligne de frontière naturelle, on élèvera entre les bornes ou poteaux, de distance en distance, des a tumuli » en terre ou des tertres en pierre assez rapprochés pour être visibles de l'un à l'autre. Ces « tumuli » auront deux mètres de diamètre à la base et un mètre d'élévation au centre.

Lorsque la frontière traverse des forêts, on y effectuera des percées de huit mètres de largeur, soit quatre mètres de chaque côté de la ligne.

La place des bornes et des poteaux sera marquée sur la carte de délimitation et repérée où faire se peut. Dans ce but, on mettra cette place en rapport avec deux ou trois points fixes, situés dans les environs. Ces emplacements et les angles relevés seront décrits d'après les formulaires ci-annexés dans un registre spécial en double expédition (Annexes D et E).

« EdellinenJatka »