Sivut kuvina
PDF
ePub

www

SUR

ANDRÉ MANTEGNA.

André Mantegna naquit à Padoue en 1431, ainsi que l'a prouvé l'abbé Zani. D'abord pâtre, il devint élève de Squarzione qui eut pour lui tant d'amitié qu'il l'adopta et lui légua tout son bien.

Dès l'âge de 17 ans, Mantegna peiguit un tableau qui lui fit beaucoup d'honneur. Ayant été à Venise, il y épousa la fille de Jacques Bellini, et améliora sa couleur par l'étude des peintures de cette école. Il alla ensuite à Padoue el à Vérone, où il fit plusieurs tableaux de l'histoire de saint Zenon.

Louis de Gonzague, duc de Mantoue, ayant appelé Mantegna près de lui, il lui ordonna plusieurs tableaux et le créa chevalier en 1468.

Le pape Innocent VIII l'appela ensuite à Rome où il arriva en 1484. L'étude qu'il fit alors des statues antiques occasiona d'heureux changemens dans son dessin. C'est alors aussi qu'il se mit à graver, et, comme il fut le premier à exercer cel art à Rome, on l'a quelquefois regardé comme l'inventeur de la gravure.

Les tableaux de Mantegna ne se rencontrent que dans quelques grandes collections; ses gravures sont aussi fort recherchées, les belles épreuves se payent même souvent trèschères.

André Mantegna mourut à Mantoue en 1506, âgé de 75 ans.

OF

THOMAS GUIDI, ALIAS MASACCIO.

Thomas Guidi was born in 1401, at San Giovanni, near Florence. The name of Masaccio was given him on account of the poorness of his undress which he usually appeared in. The painter Masolino da Panicale was his master; he also practised sculpture under Laurent Ghiberti, and Bruneleschi taught him also perspective.

Endowed with a high intellect, Thomas Guidi made a revolution in the arts, and was the first who knew how to give to his figures life, motion, and a suitable expression, according to the situation which his personages were placed in. Michel-Ange and Raphael have studied from him, the latter painter has even wholly imitated from him a group of Adam and Eve in the chapel of the Carmes.

The troubles which happened at Florence induced Masaccio to go to Rome where he studied the master-pieces of antiquity and painted a fresco in the Church of St.-Marythe-Great. Cosme de Médicis, his protector having been called again to Florence, Masaccio made haste to return thither, where he finished several works begun by his master Masolino da Panicale. He was afterwards desired to paint the chapel of the Carmes at Florence, and that work, one of the most admirable of the epoch, is still looked upon as a sublime subject.

He was still working at that chapel, when he was suddenly seized with a violent illness which carried him off, that was the cause of thinking he had been poisoned.

Thomas Guidi died in 1443, 42 years old.

1

SUR

THOMAS GUIDI, DIT MASACCIO.

Thomas Guidi naquit en 1401, à San-Giovanni, près Florence. Le nom de Masaccio lui fut donné à cause de l'extérieur pauvre et négligé qu'il avait habituellement. Le peintre Masolino da Panicale fut son maître; il étudia aussi la sculpture sous Laurent Ghiberti, et Bruneleschi lui apprit la perspective.

Doué d'une haule intelligence, Thomas Guidi fit une révolution dans les arts, et sut, le premier, donner à ses figures de la vie, du mouvement et une expression convenable, suivant la situation où ses personnages se trouvaient placés. Michel-Ange et Raphaël l'ont étudié, et ce dernier peintre a même entièrement imité de lui son groupe d'Adam et Ève de la chapelle des Carmes.

Les troubles survenus à Florence engagérent Masaccio à se rendre à Rome, où il profita des chefs-d'œuvre de l'antiquité, et peignit une fresque dans l'Église de Sainte-Marie-Majeure. Cosme de Médicis, son protecteur, ayant été rappelé à Florence, Masaccio s'empressa d'y retourner, et il eut à terminer plusieurs des travaux commencés par son maître Masolino da Panicale. Il fut ensuite chargé de peindre la chapelle des Carmes de Florence, et cet ouvrage, l'un des plus admirables de l'époque, est encore regardé comme une chose sublime.

Il travaillait encore à cette chapelle, lorsqu'il fut violemment attaqué d'un mal qui l'enleva subitement, ce qui fit penser qu'il avait été empoisonné.

Thomas Guidi mourut en 1443, âgé de 42 ans.

NOTICE

OF

LUCIANO, ALIAS SEBASTIAN DEL PIOMBO.

Luciano was born at Venice in 1495. He is known by the name of Fra Sebastian del Piombo, on account of his wearing the religious habit and his having been charged to seal the acts of the chancery of the Pope.

Sebastian at first cultivated music, was a good singer and an able player on the lute; but seduced by the paintings of Jean Bellini, he entered the school of that painter which he soon left to attend to the lessons of George Barbarelli. One may admire in Sebastian's portraits a perfect likeness. No painter at that time never drew better than he the heads and hands, his draperies were nicely cast and carefully finished.

Augustin Chigi, a rich merchant and a celebrated amateur, having connected a friendship with him, prevailed on him to go to Rome. Michel-Ange pleased with his colouring graciously welcomed him and endeavoured to put him in competition with Raphael; it is even said he agreed to supply him with drawings for his works, and one may be allowed to think that the celebrated picture of the Resurrection of Lazare, put in concurrence with that of the Transfiguration by Raphael is owing to that circumstance.

After the sacking of Rome in 1527, it was Sebastian who was entrusted with repairing the havock which the soldiers had committed on the paintings of Raphael.

Sebastian was of an amiable temper and often facetious, he had a taste for poetry, and composed a few verses. He died at Rome in 1547.

wwwww

SUR

LUCIANO, DIT SÉBASTIEN DEL PIOMBO.

Luciano naquit à Venise en 1495. Il est connu sous le nom de Fra Sébastien del Piombo, parce qu'il portait l'habit religieux et qu'il était charge de sceller les actes de la chancellerie du pape.

Sébastien cultiva d'abord la musique, fut bon chanteur et habile joueur de luth; mais, séduit par les peintures de Jean Bellini, il entra dans l'école de ce peintre, et l'abandonna bientôt pour suivre les leçons de George Barbarelli. On admirait dans les portraits de Sébastien une ressemblance parfaite. Aucun peintre de cette époque ne dessinait mieux que lui les têtes et les mains, ses draperies étaient heureusement jelées et terminées avec soin.

Augustin Chigi, riche négociant et célèbre amateur, s'étant lié d'amitié avec lui, il le détermina à venir à Rome. MichelAngc, charmé de sa couleur, l'accueillit favorablement, et chercha à l'opposer à Raphaël; on dit même qu'il convint de lui fournir des dessins pour ses ouvrages, et il est permis de croire que c'est à cette circonstance qu'est due le célèbre tableau de la Résurrection du Lazare, qui fut mis en concurrence avec celui de la Transfiguration par Raphaël.

Aprés le sac de Rome en 1527, c'est Sébastien qui fut chargé de réparer les dégâts commis par les soldats aux peintures de Raphaël dans le palais du Vatican.

D'un caractère aimable et souvent facétieux, Sébastien avait du goût pour la poésie et fit quelques vers. Il mourut à Rome en 1547.

« EdellinenJatka »