Voyage en Angleterre, pendant les anneés 1810 et 1811: avec des observations sur l'état politique et moral, les arts et la littérature de ce pays, et sur les moeurs et les usages de ces habitans

Etukansi
Treuttel et Würtz, 1817 - 982 sivua
 

Mitä ihmiset sanovat - Kirjoita arvostelu

Yhtään arvostelua ei löytynyt.

Muita painoksia - Näytä kaikki

Yleiset termit ja lausekkeet

Suositut otteet

Sivu 213 - Life is a jest, and all things show it, I thought so once, but now I know it, with what more you may think proper.
Sivu 185 - He that imposes an oath makes it, Not he that for convenience takes it : Then how can any man be said To break an oath he never made ? These reasons may perhaps look oddly To th...
Sivu 68 - Not yet enslaved, not wholly vile, O Albion ! O my mother Isle ! Thy valleys, fair as Eden's bowers, Glitter green with sunny showers ; Thy grassy uplands' gentle swells Echo to the bleat of flocks ; (Those grassy hills, those glittering dells Proudly ramparted with rocks) And Ocean mid his nproar wild Speaks safety to his island-child.
Sivu 207 - D'être modeste alors que l'on est grand. Jeanne étouffait un peu de jalousie, Son cœur tout bas se plaignait du destin. Il lui fâchait que sa pucelle main Du mécréant n'eût pas tranché la vie : Se souvenant toujours du double affront Qui vers Cutendre a fait rougir son front, Quand, par Chandos au...
Sivu 381 - Here — till return of morn dismiss'd the farm — The careful peasant plies the sinewy arm, Warm'd as he works, and casts his look around On every foot of that improving ground...
Sivu 198 - La Renommée y vole à tire d'aile, Et va prônant le nom de la Pucelle. Vous connaissez l'impétueuse ardeur De nos Français , ces fous sont pleins d'honneur : Ainsi qu'au bal ils vont tous aux batailles.
Sivu 157 - ... images de soleil, de lumière pure sur des hauteurs, de calme mélancolique dans des ruines, de recueillement devant des splendeurs mortes ensevelies depuis des siècles. Sur une des montagnes boisées environnantes, ce vieux château de Castelnau était perché, découpant en l'air l'amas rougeâtre de ses terrasses, de ses remparts, de ses tours et de ses tourelles. Du jardin de mon oncle on le voyait, passant sa tête lointaine au-dessus des murs d'enceinte.
Sivu 253 - droit de publier impunément la vérité, avec » bonnes intentions, et dans un but innocent, » soit qu'elle inculpe le gouvernement, la ma» gistrature, ou les particuliers, etc.».
Sivu 42 - Chez les Anglais, sombres et durs esprits, Toute folie est noire, atrabilaire; Chez les Français elle est vive et légère. D'abord nos gens, se prenant par la main. Dansent en rond, et chantent le refrain. Le gros Bonneau lourdement se démène, Hors de cadence ainsi que hors d'haleine. Bréviaire en main, le père Bonifoux A pas plus lents danse avec tous ces fous...
Sivu 27 - I propose in the following papers, " to hold, as it were the MIRROR up to Nature, " to shew Virtue her own features, Vice her own *' image, and the very age and body of the Time " his form and pressure," my readers will judge for themselves, independent of names and authority, whether the picture be a just one.

Kirjaluettelon tiedot