Archives générales de médecine

Etukansi
Béchet, 1858
 

Mitä ihmiset sanovat - Kirjoita arvostelu

Yhtään arvostelua ei löytynyt.

Muita painoksia - Näytä kaikki

Yleiset termit ja lausekkeet

Suositut otteet

Sivu 245 - Ce prix, qui est annuel, devait être décerné à celui qui aurait découvert des moyens complets de guérison pour des maladies reconnues le plus souvent incurables jusqu'à présent, comme la rage, le cancer, l'épilepsie, les scrofules, le typhus, le choléra-morbus, etc., etc.
Sivu 245 - Ce prix, qui est triennal, sera accordé à l'auteur du meilleur livre ou mémoire de médecine pratique ou de thérapeutique appliquée. Pour que les ouvrages puissent subir l'épreuve du temps, il est de condition rigoureuse qu'ils aient au moins deux ans de publication. Ce prix sera de la valeur de 3,000 francs.
Sivu 369 - En résumé, il résulte de ces faits que si à l'état physiologique on doit conserver la qualification de sang rouge au sang artériel (qui n'est à proprement parler que le sang veineux d'un organe, le poumon), celle de sang noir ne saurait être maintenue d'une façon générale au sang veineux. Nous avons prouvé, en effet, que le sang veineux peut être rouge ou noir dans des organes sécréteurs, suivant qu'on les considère à l'état de fonctionnement ou en repos.
Sivu 603 - L'affection locale se produit sous forme de tubercules, qui s'ulcèrent, au bout de quelque temps, peuvent devenir fougueux, et entraînent le plus souvent le gonflement des ganglions lymphatiques. » 4° Les symptômes généraux ne débutent guère qu'au bout d'un mois, et souvent beaucoup plus tard, après les premières manifestations locales.
Sivu 750 - M. Zimmer, fabricant de sulfate de quinine à Francfort, a reconnu que les ouvriers qui étaient occupés à la pulvérisation du quinquina dans sa fabrique étaient atteints d'une fièvre particulière qu'il désigne par le nom de fièvre de quinquina (china ficher). Cette maladie, selon M. Zimmer, est assez douloureuse pour que des ouvriers qui ont été atteints aient renoncé à la pulvérisation du quinquina et aient quitté sa fabrique. 4" Cette fièvre n'a pas été observée en France.
Sivu 122 - Puis sans nulle douleur, guidé d'usage et d'art, Pour sauver l'homme entier, il en coupe une part, Le Tout-puissant ternit de nostre ayeul la face, Verse dedans ses os une mortelle glace, Sille ses yeux ardans d'un froid bandeau de fer...
Sivu 119 - ... et qu'il obtenait par ce moyen des notions beaucoup plus exactes et plus précises que celles qu'on peut avoir au lit des malades. «Aussi avait-il à peu près abandonné son service d'hôpital, et ne faisait-il plus à l'Hôtel-Dieu que de courtes et rares visites; c'étaient ses internes qui, en son absence, et pour soulager les malades, prenaient sur eux de pratiquer quelques saignées et d'administrer quelques médicaments.
Sivu 504 - ANNUAIRE DE L'ASSOCIATION GÉNÉRALE DE PRÉVOYANCE et de secours mutuels des médecins de France, publié par le conseil général de l'association. Première année, 1858-1861. Paris, 186S.
Sivu 523 - ... base que la partie voisine du thorax ; celui-ci bleu foncé, très-brillant, à reflets pourprés; de chaque côté du corselet et dans son milieu , une bande transversale d'un noir bleu, la médiane plus étroite, séparée des latérales par une ligne d'un jaune doré peu brillant et présentant quelques reflets pourprés ; abdomen de la couleur du thorax , reflets pourprés suivant le bord de chaque segment ; pattes noires; ailes transparentes, ui» peu enfumées, surtout à la base ; nervures...
Sivu 499 - Les vers les plus développés correspondent au rayon violet et au rayon bleu. Les vers éclos dans le rayon vert sont les moins développés. Voici comment on peut grouper les divers rayons colorés eu égard au développement décroissant des vers : violet, b!eu, rouge, jaune, blanc, vert.

Kirjaluettelon tiedot