Mémoires et réflexions du comte de Caylus: Imprimés pour la première fois sur le manuscrit autographe, suivis de l'Histoire de M. Guillaume, cocher, réimprimeé sur l'édition originale, sans date

Etukansi
 

Mitä ihmiset sanovat - Kirjoita arvostelu

Yhtään arvostelua ei löytynyt.

Esimerkkisivuja

Muita painoksia - Näytä kaikki

Yleiset termit ja lausekkeet

Suositut otteet

Sivu 63 - M. GUILLAUME AU PUBLIC MONSIEUR le Public , vous allez être bien étonné de ce qu'un homme de mon acabit prend la plume en main pour vous faire participant de bien des drôleries qu'il a vues sur le pavé de Paris, où il peut dire, sans vanité, qu'il a roulé autant qu'un homme du monde qu'il y ait. Quoique je sois, à cette heure, un bon bourgeois d'auprès de Paris, cela n'empêche pas que je ne me souvienne toujours bien que j'ai été cocher de place, après de...
Sivu 82 - ... jette sur elle, lui arrache son morillon plus vite que le vent, et le trépigne aux pieds, dans de l'eau qui était par terre, en sorte qu'il n'était que de boue et de crachat. Elle veut après lui sauter aux yeux, car je voyais bien qu'elle avait envie de défigurer sa physionomie, qui n'était pas grêlée comme la sienne; mais M. de l'Aulne se fit égratigner à la place de sa cousine de vendange.
Sivu 5 - Monsieur son père avoit eu pour elle, dès sa naissance, une amitié singulière; et, à mesure qu'elle avancoit en âge, il lui confioit ses goûts, et la rendoit témoin de ses actions. Elle le voyoit avec ses maîtresses; il la faisoit souvent venir en tiers entre madame d'Argenton et lui ; et comme il avoit le goût de la peinture, il peignit lui-même sa fille toute nue.
Sivu 112 - Moi, je ne savais ce que cela voulait dire; comme il vit qu'il ne ventait pas, il se mit à taponner toute sa frisure, à se peigner avec ses doigts, en un mot, à s'ébouriffer tout au mieux ; après il se déboutonne, puis se reboutonne tout de travers; il déroule ses bas, chiffonne ses manchettes, ôte le bouton d'une, se met du rouge au bout du nez, arrache sa mouche du front, se marche sur les pieds; enfin, il se met comme en revenant du pillage. Quand cette farce-là eut duré environ une...
Sivu 75 - Pour cela, il faut que cette petite créaturelà soit bien effrontée de venir toute seule avec son amant dans un cabaret; je n'y viendrais pas, moi, pour je ne sais pas quoi, devant tout le monde, comme elle fait. — Oh! dam', dit la bancale, c'est qu'elle est bien aise de faire voir sa belle robe de satin sur fil, qui, je crois, ne lui coûte guère.
Sivu 56 - Connaissez-vous sur l'Hélicon L'une et l'autre Thalie? L'une est chaussée et l'autre non, Mais c'est la plus jolie. L'une a le rire de Vénus, L'autre est froide et pincée : Honneur à la belle aux pieds nus, Nargue de la chaussée.
Sivu 149 - Cela n'en serait peut-être pas plus mal, répliqua-t-elle ; mais prends patience, tout ira bien. J'espère trouver moyen de te guérir bientôt du mal que je viens de te faire, en te découvrant la conduite de ta femme ; tu verras que ce sera un mal pour un bien. Attache-toi à moi, et je ferai ta fortune : je te tirerai de l'écurie pour te faire mon valet de chambre. Je ne serai pas la première femme qui se sera servie d'un grand brun comme toi. Ne dis rien de tout ceci à personne, et me laisse...
Sivu 76 - ... regarde donc, Gogo, dit-elle tout de suite, comme elle se déhanche en dansant! Ne dirait-on pas une fille d'Opéra? — Ah! pour cela, dit l'autre, je serais bien fâchée de danser comme elle. Tu sais bien, Babet, la dernière fois que nous étions au Gros-Caillou ? Eh bien ! est-ce que je dansais avec des contorsions pareilles? Et si pourtant je n'ai jamais appris.
Sivu 77 - Gotton et à moi; eh bien! il y avait là des filles qui dansaient tout comme Godiche, sur le théâtre. Fi! que c'est vilain pour une honnête fille! Aussi je regarde cela comme la boue de mes souliers. Va, va, n'aye pas peur que je la salue jamais la première. — Oh mais ! dit Gogo, pendant que Babet reprenait son vent, c'est que comme elle est un peu gentille, cela s'imagine.

Kirjaluettelon tiedot