Homer's Iliad, with notes [&c.] ed. by T.K. Arnold

Etukansi
 

Mitä ihmiset sanovat - Kirjoita arvostelu

Yhtään arvostelua ei löytynyt.

Esimerkkisivuja

Yleiset termit ja lausekkeet

Suositut otteet

Sivu 177 - As of the green leaves on a thick tree, some fall, and some grow; so is the generation of flesh and blood, one cometh to an end, and another is born.
Sivu 345 - L'ennemi tortueux dont il est entouré. Le sang tombe des airs. Il déchire, il dévore Le reptile acharné qui le combat encore; II le perce, il le tient sous ses ongles vainqueurs; Par cent coups redoublés il venge ses douleurs. Le monstre en expirant se débat, se replie; II exhale en poisons les restes de sa vie ; Et l'aigle tout sanglant, fier, et victorieux, Le rejette en fureur, et plane au haut dos cieux.
Sivu 316 - II ne peut rien offrir aux yeux de l'univers Que de vieux parchemins qu'ont épargnés les vers ; Si, tout sorti qu'il est d'une source divine, Son cœur dément en lui sa superbe origine, Et n'ayant rien de grand qu'une sotte fierté, S'endort dans une lâche et molle oisiveté?
Sivu 357 - Et dans un autre endroit (2) : 11 attelle son char, et, montant fièrement, Lui fait fendre les flots de l'humide élément. Dès qu'on le voit marcher sur ces liquides plaines, D'aise on entend sauter les pesantes baleines. L'eau frémit sous le Dieu qui lui donne la loi (3), Et semble avec plaisir reconnoltre son roi. Cependant le char vole, etc.
Sivu 254 - THE earth is the LORD'S, and the fulness thereof; The world, and they that dwell therein. For he hath founded it upon the seas, And established it upon the floods.
Sivu 165 - Autant qu'un homme assis au rivage des mers Voit d'un roc élevé, d'espace dans les airs, Autant des immortels les coursiers intrépides En franchissent d'un saut...
Sivu 519 - Grand dieu, chasse la nuit qui nous couvre les yeux, Et combats contre nous à la clarté des cieux.
Sivu 452 - Nee tibi diva parens generis nee Dardanus auctor, perfide, sed duris genuit te cautibus horrens Caucasus Hyrcanaeque admorunt ubera tigres. Nam quid dissimulo aut quae me ad maiora reserve?
Sivu 191 - C'est vous que nous cherchions sur ce funeste bord , Et votre nom , seigneur, la conduit à la mort. Ira-t-elle, des dieux implorant la justice, Embrasser leurs autels parés pour son supplice? Elle n'a que vous seul : vous êtes en ces lieux Son père , son époux , son asile , ses dieux. Je lis dans vos regards la douleur qui vous presse. Auprès de votre époux, ma fille, je vous laisse.
Sivu 607 - Non me tua fervida terrent Dicta, ferox ; Dî me terrent, et Jupiter hostis.' 895 Nec plura effatus, saxum circumspicit ingens, Saxum antiquum, ingens, campo quod forte jacebat Limes agro positus, litem ut discerneret arvis ; Vix illud lecti bis sex cervice subirent, Qualia nunc hominum producit corpora tellus ; 900 Ille manu raptum trepida torquebat in hostem, Altior insurgens, et cursu concitus, heros.

Kirjaluettelon tiedot