Hernani

Etukansi
American Book Company, 1906 - 264 sivua
 

Mitä ihmiset sanovat - Kirjoita arvostelu

Yhtään arvostelua ei löytynyt.

Esimerkkisivuja

Sisältö

Muita painoksia - Näytä kaikki

Yleiset termit ja lausekkeet

Suositut otteet

Sivu 88 - Tout ce que vous voyez conspire à vos désirs ; Vos jours toujours sereins coulent dans les plaisirs ; L'empire en est pour vous l'inépuisable source; Ou, si quelque chagrin en interrompt la course, Tout l'univers, soigneux de les entretenir, S'empresse à l'effacer de votre souvenir. Britannicus est seul. Quelque ennui qui le presse, II ne voit, dans son sort, que moi qui s'intéresse, Et n'a pour tout plaisir, seigneur, que quelques pleurs Qui lui font quelquefois oublier ses malheurs.
Sivu 126 - Je suis une force qui va ! Agent aveugle et sourd de mystères funèbres ! Une âme de malheur faite avec des ténèbres ! Où vais-je ? je ne sais. Mais je me sens poussé D'un souffle impétueux, d'un destin insensé. Je descends, je descends, et jamais ne m'arrête.
Sivu 218 - Quoi qu'il puisse advenir, quand tu voudras, seigneur, quel que soit le lieu, l'heure, s'il te passe à l'esprit qu'il est temps que je meure, viens, sonne de ce cor, et ne prends d'autres soins ; tout sera fait.
Sivu 169 - Ah! le peuple! — océan! — onde sans cesse émue, Où l'on ne jette rien sans que tout ne remue! Vague qui broie un trône et qui berce un tombeau! Miroir où rarement un roi se voit en beau!
Sivu 210 - Regarde. Plus de feux, plus de bruit. Tout se tait. La lune tout à l'heure à l'horizon montait Tandis que tu parlais, sa lumière qui tremble Et ta voix...
Sivu 167 - No, faith, not a jot; but to follow him thither with modesty enough, and likelihood to lead it; as thus: Alexander died, Alexander was buried, Alexander returneth...
Sivu 130 - He's here in double trust; First, as I am his kinsman and his subject, Strong both against the deed; then, as his host, Who should against his murderer shut the door, Not bear the knife myself.
Sivu 167 - Oh, quel destin ! Pourtant cette tombe est la sienne. Tout est-il donc si peu que ce soit là qu'on vienne ! Quoi donc ! avoir été prince, empereur, et roi ! Avoir été l'épée, avoir été la loi ! Géant, pour piédestal avoir eu l'Allemagne...
Sivu 209 - This guest of summer, The temple-haunting martlet, does approve By his loved mansionry that the heaven's breath Smells wooingly here : no jutty, frieze, Buttress, nor coign of vantage, but this bird Hath made his pendent bed and procreant cradle : Where they most breed and haunt, I have observed The air is delicate.
Sivu 165 - Ne sont là qu'en parade, et Dieu veut ce qu'il veut. Qu'une idée, au besoin des temps, un jour éclose, Elle grandit, va, court, se mêle à toute chose. Se fait homme, saisit les cœurs, creuse un sillon ; Maint roi la foule aux pieds ou lui met un bâillon ; Mais qu'elle entre un matin à la diète, au conclave, Et tous les rois soudain verront l'idée esclave, Sur leurs têtes de rois que ses pieds courberont, Surgir, le globe en main ou la tiare au front.

Kirjaluettelon tiedot