Sivut kuvina
PDF

dans les provinces septentrionales, et quitta également Miyako; mais il fut arrêté par Taka ousi, et confiné dans le palais Kwa san-no in. Taka ousi dépêcha alors Taka tsoune et Moro yasou dans les provinces du nord pour s'emparer du château de Kana saki, dans la province de Yetsizen, où Yosi sada s'était fortifié.

Le l l° mois, Taka ousi fut créé Daïnagon.

Le 12° mois, le Go Daigo-no ten o s'échappa secrètement de Miyako et gagna Yosi no (Ky ye), où il se mit sous la garde de Masa tsoura, fils de

Masa sighe. Depuis ce temps, Yosi no reçut le nom de # #) Nan tsio (Nan tchao), qui signifie l'empire du Sud. Il y eut alors deux Daïris.

[merged small][merged small][ocr errors][ocr errors]

KwAN MIo IN (Kouangming yuan) était auparavant nommé Toyo fito (Fung jin). Il était le quatrième fils de Go Fousi mi-no in. Le 8° mois de la 5° année nengo Ken mou, il fut proclamé Daïri par le crédit de Taka ousi. Quelquesuns veulent que ce fut à la l" année du nengo Yen ghen, prétendant que ce nengo fut institué après le retour du Daïri. Le Fanna zono-no in reçut le nom de Fo in (Pen yuan), et le Kwo gon in le nom de Sin in (Sin yuan). Le 5° mois de la 4° année du nengo Ken mou (l557), qui est le second du nengo #jU, Yen ghen du Daïri du Sud Go Daï go ten o, les généraux de Taka ousi prirent le château de Kana saki (Kin khi). Yosi sada et Yosi souke se sauvèrent au fort de Soma yama*; Yosi aki, fils de Yosi sada, et Taka yosi sin o se coupèrent le ventre; Faro-no miya Tsoune yosi revint à Miyako, où il fut massacre par ordre de Naoyosi. Le 4° mois, le Kwanbak Tsoune tada se retira dans l'empire du Sud; son beau-frère Moto tsougou fut nommé Kwanbak à sa place. Le 7" mois, Do in-no Kin taka perdit la place d'Oudaïsin ; le Itsisio-no Nadaïsin Tsoune mitsi devint Sadaïsin, le Kiousio-no Daïnagon Mitsi nori Oudaïsin, et le Takats kasa-no Daïnagon Moro fira Nadaïsin. Le 8° mois, Takaye, prince de Oziou, fit des préparatifs de guerre. Il se mit en marche le l2° mois pour se rendre maître de Kama koura.Yosi oki, second fils de Yosi sada, et Fósio-no Toki yuki se joignirent à lui; ils livrèrent bataille à Yosi nori, fils aîné de Taka ousi, qui fut défait et s'enfuit de Kama koura. Le l" mois de la l" année du nengo Riak o (1558), Taka ye et Yosi oki s'avancèrent sur Miyako. A Awa-no wara, dans la province de Nôziou ou Minô, ils se battirent contre Momo-no i Nao tsoune, grand général de Taka ousi. Le même mois, Yosi sada et Yosi souke partirent de Soma yama pour enlever le château Fou-no seki, dans la province de Yetsizen; Asikaga-no Taka tsoune se réfugia dans le château de Kouro marou (Hé houan); Yosi sada résolut de prendre Miyako. Le 2° mois, Taka ye se mit en route pour Yosi no; sur la route, il fut attaqué plusieurs fois à Yawa ta (Pä fan) et à Nan to (Nan tou) par Moro nao et Nao tsoune. Le 5° mois, Taka ye fut battu à Abe-no, dans la province de Sen ziou ou Idzoumi; il mourut dans la mêlée à l'âge de 21 ans. Son frère cadet Taka nobou et Nitsta-no Yosi oki rassemblèrent leurs troupes dans le district de Yawa ta, qui fut conquis le 6° mois par Moro nao. Le même mois, le Konoye-no Moto tsougou Kwanbak fut destitué ; il eut l'Itsisio-no Sadaïsin Tsoune mitsi pour successeur. Le 7° mois, Yosi sada envoya l'ordre par écrit aux prêtres de Yeïsan de faire de leur côté une attaque sur Miyako. Le 2° jour du 7° mois intercalaire, il attaqua le château de Kouro marou ; mais il fut tué d'un coup de flèche, à l'âge de 57 ans. Yosi souke se retira avec l'armée au château de Fou-no seki, dans la province de Yetsizen. Yosi oki retourna dans le Kwantô, et Taka nobou dans le Oziou. Le 8° mois, Taka ousi fut créé Zeïi daï Seogoun avec le second rang de la seconde classe; Nao yosi obtint le second de la quatrième, et le titre de général en chefen second; Moro naga reçut le commandement de l'armée. Taka ousi ne s'occupa pas des affaires du ressort de l'emploi de Seogoun, et en chargea son frère cadet Nao yosi. Le même mois, le Go Daigo-no ten o, Daïri de l'empire du Sud, mourut à Fosi no à l'âge de 5l ans; six ans par conséquent après être monté sur le trône pour la seconde fois. Il fut remplacé par son septième fils Yosi yosi (Iliang), qui prit le nom de # 3R_E } } 4# Go Moura kami ten o (Heou Tsun chang ten o)*. La mère de celui-ci, Gato ko, avait été la favorite de Go Daïgono ten o. Minamoto-no Tsika fousa était premier ministre dans l'empire du Sud. Do in-no Tsoune yo et Sisio-no Taka souye informèrent le Daïri (du Nord) de tout ce qui s'y passait. Tsika fousa fut père de Taka ye, homme de grand talent; il a composé plusieurs ouvrages. Son second fils Taka nobou devint prince de Oziou, et son troisième fils Taka yosi prince de Ize. Le 7° mois de la 2° année (1559), Yosi souke assembla des troupes dans les provinces du nord pour prendre le château de Kouro marou dans le Yetsizen : Taka tsoune qui y commandait, ayant demandé du secours à Miyako, reçut un renfort considérable. Yosi souke fut défait, et s'enfuit dans le Sinano, d'où il vint à Yosi no. Toutes les forteresses de ses alliés furent prises; il n'y eut que Fatake-no Toki yosi qui se défendit long-temps avec vingt-sept hommes dans le château Taka sou-no siro; enfin il succomba. Le l2° mois, Itsi sio-no Tsoune mitsi cessa d'être Sadaïsin; le Kiousio-no Oudaïsin Mitsi nori lui succéda ; le Takats kasa-no Nadaïsin Moro fira devint Oudaïsin, et le Daïnagon Minamoto-no Tomo tsika Nadaïsin. Le 5° mois de la 5° année (1540), le Yenya fan kwan Taka sada, prince de Idzoumo, fut mis à mort, sur un faux rapport fait au Seogoun par Moro nao. Le 4° mois, Yosi souke fut envoyé par le Daïri du Sud dans la contrée de Nankaïdo pour se rendre maître de l'île de Sikokf. Le 5° mois, Yosi souke mourut de maladie dans la province de Iyo; Foso kawa-no Yori farou, général de l'armée de Taka ousi, fit exécuter tous les partisans de Yosi souke; ainsi la tranquillité ne fut pas troublée dans l'île de Sikokf. Le 7° mois, Minamoto-no Tomo tsika perdit l'emploi de Daïsin, et fut remplacé par le Nisio-no Daïnagon Yosi moto. Le 12° mois, le Kouga saki-no Oudaïsin Minamoto-no Naga mitsi fut nommé Taïziô daïsin. Dans cette année, le prêtre So sek (Sou chy) conseilla à Taka ousi et à Nao yosi de bâtir le temple Ten rio si (Thian lung szu); il en fut nommé grandprêtre. So sek est le même personnage que Mou ko si (Mou thsoung koue szu). Le l" mois de la 4° année (154l), le Kwanbak Moro tada, bisaïeul de Yosi moto, mourut âgé de 89 ans.

(l) uly # l, Le premier de ces deux carac- Japon, où il signifie soma, c'est-à-dire, abattre

tères n'est pas chinois, mais seulement usité au des arbres dans les montagnes.— KL.

(l) Les sept premières années de son règne (de 1558 à 1545) portèrent le nengo de #] # kokf (Hing koué). — KL.

Le l" mois de la l" année du nengo yei (1542), Itsisio-no Tsoune mitsi perdit la charge de Kwanbak; Kiousio-no Mitsi nori le remplaça. Le 2° mois, Kouga-no Naga mitsi reçut sa démission de Taïziô daïsin. Le 9 mois, Yori to rencontra le Daïri, et lui manqua d'égards; Nao yosi en fut si indigné qu'il le fit mettre à mort. Le l l° mois, Kiousio-no Mitsi nori fut destitué du poste de Kwanbak, et remplacé par le Takats kasa-no Oudaïsin Moro sira. Le 12° mois, Fousiwara-no Kiyo ko, mère de Taka ousi, mourut; elle était fille d'Ouye souki Yosi sighe. Le 4° mois de la 2° année (1545), le Do in saki-no Oudaïsin Fousiwara-no Kin taka fut nommé Sadaïsin ; le Nisio-no Nadaïsin Yosi moto devint Oudaïsin, et le Sansio-no Daïnagon Tsoune tada Nadaïsin. Le l" mois de la 5° année (1544), Taka ousi fit ses prières au temple de Iwasi midzou. Le 9° mois, Naoyosi obtint le second rang de la 5° classe. Le 29 du 8° mois de la l" année du nengo Tei wa (1545), on célébra une grande fête au temple Ten rio si; Taka ousi et Nao yosi y vinrent faire leurs dévotions ; Fana zono-no in et Kwô gon-noin eurent également l'intention de s'y rendre, mais les prêtres de San mon et de Nanto étant entrés de force dans le daïri pour présenter une requête, ces deux princes en furent empêchés, et y allèrent le lendemain. Dans le même mois, Sansio-no Tsoune tada fut remplacé dans l'emploi de Nadaïsin par O oye-no Fouyou nobou. La même année, Miyakou Taka nori, de l'île de Kosima, dans le Fizen, complota avec Yosi farou, fils de Yosi souke, d'aller secrètement à Miyako pour tuer pendant la nuit Taka ousi et Naoyosi; mais cette trame ayant été découverte, il s'enfuit dans la province de Sinano. Le 2° mois de la 2° année (1546), Takats kasa-no Moro fira reçut sa démission de l'emploi de Kwanbak ; le Nisio-no Oudaïsin Yosi moto le remplaça ; Fouyou nobou Nadaïsin fut congédié, et Tokdaisi-no Kin kiyo lui succéda. Le 6° mois, le Sadaïsin Do in-no kin taka fut destitué. Cette année fut la l" du nengo + jU, Ghen fei (Yuan phing) de l'empire du Sud. Le 8° mois de la 5° année (1547), Kin kiyo perdit l'emploi de Nadaïsin. Le 9° mois, le Kwanbak Yosi moto devint Sadaïsin, Kiousio-no Tsoune nori Oudaïsin, et Konoye-no Mitsi tsougou Nadaïsin. Le 8° mois de la 4° année (1548), Kousounoki Masa tsoura marcha, à la tête d'une armée, de la province de Kawatsi vers celle de Sets : Taka ousi envoya Foso kawa Aki ousi contre lui; ils se livrèrent bataille à Fousi dera, et Aki ousi fut défait. Masa tsoura se porta avec rapidité sur Miyako, et surprit les demeures de Taka ousi et de Nao ousi. Le premier s'enfuit dans le Ye ziou (ou Oomi), le second parvint également à mettre sa personne en sûreté. On dit que l'épouse de Taka ousi périt dans cette attaque si imprévue. Masa tsoura retourna alors dans le Kawatsi, et Taka ousi et Nao yosi revinrent à Miyako. Le l0° mois, Do in-no Kin taka devint Taïziô daïsin. Dans le même mois, le Daïri résigna en faveur de son neveu Oki fito, après avoir régné 12 ans; savoir, l avec le nengo Ken mou, 4 avec celui de Rek o, 5 avec celui de Kô yei, et 4 avec le nengo Tei wa.

[ocr errors][ocr errors][ocr errors]

Zô Kwô IN (Thsoungkouangyuan), nommé auparavant Okifito, était fils aîné de Kou gon-no in; sa mère l'impératrice la Yo rok mon in Fousiwara-na Fide ko était fille du Sansio-no Daïnagon Kin fide. Oki fito fut proclamé Daïri, le 10° mois de la 4° année du nengo Tei wa, étant âgé de 15 ans. | Nao fito, fils de Fana zono-no in, fut déclaré Tôgou. L'ancien Daïri Fana zono-no in mourut le l l° mois. Dans le même mois, Taka ousi envoya Toki ousi et Aki ousi pour se défaire de Masa tsoura; ils l'attaquèrent à Soumi yosi (Tchu ky) et à Abe no (Ngan pou ye); mais dans ce combat plus de la moitié des troupes de Miyako périt : Toki ousi et Aki ousi furent forcés de se retirer avec le reste. Le 12° mois, les généraux en chef Ko-no Moro nao et Moro yasou marchèrent avec une grande armée contre Masa tsoura pour le détruire. Le l" mois de la 5° année ( 1549), Moro nao et Sizio Nawa te lui livrèrent bataille. Ils y perdirent beaucoup de monde et furent défaits; ils couraient le plus grand danger, quand Masa tsoura fut atteint d'une flèche, et expira à l'âge de 26 ans. Alors la fortune changea; son frère cadet Masa toki et tous les chefs de son parti furent tués. Ensuite Moro nao attaqua Yosi no; le Daïri de l'empire du Sud et tous les siens s'enfuirent en Ka na wou (Ho ming seng). Moro nao regagna Miyako. Moro yasou campa à Isi gawa et à Kawa bara dans la province de Kawatsi, pour continuer la guerre contre Masa nori, le plus jeune frère de Masa tsoura. Les victoires de Moro nao le rendirent insolent et hautain, ce qui déplut

« EdellinenJatka »